A qui s'adresse-t-elle?


"Le sexe est un commencement, et non une fin.
Mais si vous ratez le commencement, vous raterez aussi la fin".
Osho Rajneesh

Cette formation personnelle de Tantra s'adresse à tous, hommes et femmes, célibataires ou en couple. C'est une opportunité unique pour faire un travail sur soi en profondeur dans l'énergie et la philosophie du Tantra. Le Tantra que nous proposons est issu de la lignée d'Osho. Nous utilisons l'énergie sexuelle comme base et nous vous amenons à découvrir et à expérimenter comment cette énergie sexuelle - quand elle est reliée à une dimension spirituelle - nous permet d'atteindre des états d'extase.

Nous souhaitons vous inviter à aller explorer votre propre fonctionnement, vos croyances, vos blocages et vos limites, afin de faire un réel travail en conscience, permettant à chacun d'avancer sur son chemin de connaissance de soi. Cette formation personnelle de Tantra est à vivre comme un voyage que vous vous offrez, un voyage au coeur de vous-même et de votre sexualité. Vous y développerez la relation au sacré, qui fait que chaque moment de vie et d'amour est un moment unique et privilégié. Ce stage constitue également un prérequis pour s'inscrire à la formation de Tantra Skydancing de Margot Anand à Montpellier.

OBJECTIFS

Il ne s'agit pas de rencontrer l'autre dans la sexualité, mais de se rencontrer soi-même, de réveiller une énergie vitale peut être un peu endormit. Rencontrer l'autre devient alors beaucoup plus facile, une fois que la rencontre avec soi-même, avec sa propre sexualité, s'est produite.

Les week-ends et les soirées sont des opportunités données pour créer une parenthèse, pour nous attribuer un espace d'autorisation inédite dans notre monde " social ". Il nous invite à explorer l'intimité avec soi, avec l'autre, sans y installer nos enjeux habituels. Lorsque le cadre qui fixe les limites des expériences du groupe sera posé, nous irons " jouer " et autoriser l'énergie sexuelle en toute sécurité, tenter de dédramatiser ses manifestations, les accueillir avec le plus de bienveillance possible, y inviter notre joie profonde. (Il n'y a pas d'acte sexuel dans les groupes).

Ensuite, nous tenterons de retrouver cet état d'émerveillement qui nous invite à goûter aux délices de l'existence, dans l'innocence et la simplicité, tels des nourrissons qui viennent de naître. Nous examinerons également les mécanismes de notre mental qui bloquent nos impulsions de vie, notre créativité et notre spontanéité. Nous tenterons momentanément de ne plus y accorder de crédit.

Nous partagerons tant le fruit de nos expériences au moyen d'échanges verbaux en groupe, tant notre silence intérieur, lors de méditations dynamiques ou d'assises en musique, en silence. L'axe sexe coeur conscience, qui est la direction de tout ce week-end, prendra alors tout son sens : celui de me sentir profondément relié à l'existence.

PRENDRE CONSCIENCE DE NOS RÉSISTANCES INTÉRIEURES

Nos résistances intérieures épuisent une partie importante de mon énergie vitale. Pour les abandonner, il me faut d'abord les identifier, mettre des mots et de la conscience sur elles. Par exemple : J'ai du désir pour toi. Mais comme je suis déjà en relation, cela ne se fait pas, on va me juger, j'ai peur des conséquences de mon acte, etc. Je n'autorise pas, je ne reconnais pas l'expression intérieure ou extérieure de ce désir. Le conflit est représenté par la lutte intérieure entre ce que je désire et ce que je n'autorise pas. L'énergie qui subsiste me permet le plus souvent de « vivoter » plus qu'autre chose.

La voie du Tantra m'invite à mettre de la conscience sur tout ce qui limite mon énergie (peurs, conditionnements, jugements, attentes, etc.) dans le domaine de la sexualité comme dans les autres domaines.

La sexualité dans notre culture occidentale est souvent marquée par les tabous, les peurs, les conditionnements et les non-dits. Elle n'est pas libre, elle est entravée, limitée. Selon le Tantra, cette énergie qui ne demande qu'à circuler est la racine de notre vitalité et de l'expansion de notre être. Si je laisse la peur dans cette zone contrôler mon potentiel de vie, ma croissance peut être longue et difficile.

RETROUVER SON INNONCENCE

L'énergie sexuelle est une énergie très puissante, et l'autoriser sans jugement est un facteur d'expansion important de notre potentiel de vie. Lorsque cette énergie a le champ libre, elle peut circuler de manière fluide dans mon corps, atteindre et activer les autres plans de mon être : coeur et conscience. L'axe de travail du groupe consiste à libérer autant que possible mon énergie sexuelle, point de départ de mon potentiel de vie. La rencontre avec moi-même dans mes autres plans est grandement facilitée lorsque mon énergie est fluide. 

Je propose de mettre de la conscience sur les peurs et les limitations qui ont leur siège dans la sexualité. Cela se fait par l'intermédiaire de pratiques dans lesquelles nous habitons notre énergie sexuelle de manière consciente et portons la vigilance sur l'émergence des peurs. 
Regarder sa peur en face, c'est grandir un peu... Il s'agit d'être à l'écoute, d'autoriser et de vivre ce qui est possible dans le domaine de la sexualité, tout en respectant le cadre. Le cadre me procure un espace de non-jugement et de sécurité. Le défi, ce que j'autorise et ce que j'interdis, n'existe pas alors vis-à-vis de l'autre, mais de moi-même.

Une partie importante du travail proposé est représentée par les temps de parole. En partageant les expériences vécues, en prenant le risque de nommer mes sensations, mes ressentis, je peux mieux comprendre où j'en suis dans mon rapport au désir, à mes peurs, à moi-même. De même que l'expérience peut m'ouvrir à de nouveaux aspects de moi-même, la parole se révèle libératrice si je peux prendre le risque de me montrer et de me dire avec authenticité. Le temps de parole est un moment pour apprendre à accompagner tout ce qui agit en moi. Il s'agit d'apprendre à observer ce qui m'anime et comment je peux « ÊTRE AVEC ». Toute l'essence du Tantra est résumée dans ces deux mots.

TRAVAILLER AVEC LE DÉSIR

Si j'essaie de décrire l'expression de mon énergie sexuelle, le mot le plus adéquat est peut-être le «désir», un élan, une envie non réfléchie, immédiate. Je propose de vivre le désir dans le cadre du groupe avec le moins possible d'objectif, dans le moment présent. Juste autoriser la manifestation libre de mon énergie sexuelle et vitale (dans les limites du cadre, cependant). 

Que faire de ce désir une fois rencontré, est-ce qu'il ne va pas m'encombrer ? Projeter d'en faire quelque chose est l'origine de la souffrance qui en résulte. Il n'y a RIEN à en faire, juste « ÊTRE AVEC » dans le moment présent, le goûter, le savourer. Il se révèle encombrant si je le «pose» sur quelqu'un, si je veux aboutir quelque part. Puis-je faire l'expérience du désir vivant en moi, sans personne pour le recevoir ? La personne qui est en face sert de déclencheur, c'est elle qui allume la mèche de ma propre énergie. Une fois le processus démarré, l'expérience vivante du désir se manifeste en moi.

Vivre le désir est une expérience essentiellement contemplative. Il y a très peu à faire, sinon faire confiance au corps qui connaît de lui-même la marche à suivre. J'entre dans la danse du corps, je suis ses consignes. Je le laisse m'animer ! Je sens ce bouillonnement monter du ventre et se propager dans tout mon corps. Il amène avec lui beaucoup de joie. Notre nature profonde est joyeuse, et respecter l'expression de notre énergie sexuelle permet à la joie de transparaître à nouveau à travers nous.

De plus, notre énergie se trouve souvent dans un état latent « endormi ». Nous proposons un travail d'activation de celle-ci sous différentes formes : danses, musiques, percussions, respiration, souffle, mouvement du corps, massage, sensualité, partage de parole, témoignage, exploration des polarités masculine et féminine, méditation et recentrage. Selon le moment, nous serons amenés à travailler seuls, à deux, en petits groupes, en groupes d'hommes et de femmes ou en grand groupe.

L'ÉTHIQUE DU GROUPE

Pour pouvoir prendre le risque de m'exposer, d'être vulnérable dans certaines situations, d'être face à moi-même, il me faut un cadre qui me procure toute la sécurité dont j'ai besoin. Il me faut la garantie que le risque que je prends n'existe que vis-à-vis de moi-même, et non vis-à-vis des autres participants. Il me faut aussi un espace d'autorisation, c'est-à-dire de non-jugement, dans lequel je peux me sentir libre d'agir comme je le souhaite. Un espace qui m'incite à m'accorder davantage d'autorisations que je ne le ferais au-dehors.

C'est pourquoi, nous avons établi une série de règles afin de garantir le respect de tous :
- Pas de passage à l'acte sexuel dans le groupe. L'énergie sexuelle est le support du travail et non son aboutissement ;
- Pas de violence dans le groupe, ni verbale, ni dans les actes. Le groupe est également un espace de non-jugement ;
- Me respecter moi-même et les autres en m'autorisant chacun à dire OUI quand c'est possible et à dire NON quand une limite est atteinte ;
- L'engagement de la confidentialité de chacun. Rien ne pourra sortir à l'extérieur du groupe ;
- La liberté de chacun est fondamentale et rien n'est imposé.

DEVENEZ ASSISTANT(E)

Pour les participants qui ont finalisé la formation complète, nous vous offrons la possibilité de la refaire à moitié prix et/ou de le refaire en tant qu'assistant(e).

En tant qu'assistant(e) vous aurez à ce moment-là pour rôle :
- D'apporter votre aide à l'animateur en cas de demande ;
- D'être attentif au cadre organisationnel et au bien-être du groupe ;
- De participer activement à la formation.

 

Liloco.org - Philippe Wyckmans © 2017